Pour en finir avec l’Inde !

 

Autant il est exact de dire que nos débuts en Inde ont été des plus laborieux (« Mais qu’est-ce qu’on fait là ? »), autant les 10 derniers jours ont été un pur bonheur !

zen

Nous avons mis le cap vers le Nord afin de (re)trouver le calme, la sérénité, le bien-être en fait !

 

C’est comme ça que nous avons atterri après 19h de train normal (enfin, un train indien quoi) et 6h d’ascension dans un petit train à vapeur dans les contreforts de l’Himalaya à Shimla pour être précis !

Le petit train...
Le petit train…
On se sent tellement grand en Inde !
On se sent tellement grand en Inde !

 

Nous avons passé 2 nuits dans cette petite ville qui a le bon goût d’être devenue touristique. Nous ne pensions pas dire cela un jour mais le tourisme a la vertu d’apporter un côté civilisé et occidentalisé à ce beau pays… A nous les pizzas, burgers, et spaghettis !

Article nord de l'inde-4
Shimla et ses toits

 

Article nord de l'inde-6
Les 50m de haut d’Hanuman

Une fois le ventre rempli de choses qui ne nous enverront pas en direction des toilettes dans les 30 minutes qui suivent, nous entreprenons de grimper vers un joli temple hindou érigé à la gloire d’Hanuman (le truc mi-homme mi-singe – pour plus d’infos, se reporter à la page Wikipédia !). Et bien, on peut vous dire qu’Hanuman se mérite ! Après 45 minutes d’ascension bien raide comme on les aime, on a accès à une vue plutôt sympa sur l’ensemble de la vallée. Le seul souci, c’est que nous partageons cette vue avec une bonne centaine de singes qui n’attendent qu’une chose, c’est de nous piquer lunettes de soleil, nourriture ou n’importe quoi qui brille… On en profite pour slalomer entre eux (on ne s’approche pas trop, ils ont les dents pointues quand même !) et 1 heure plus tard on redescend tranquillement !

 

Ils sont partout !
Ils sont partout !

 

Le lendemain, nous partons, toujours à un train d’enfer mais en bus cette fois (mouhaha  – 11 heures, 230 kilomètres), vers ce qui allait être notre semaine la plus cool de notre passage en Inde ! Nous nous enfonçons un peu plus dans l’Himalaya pour finalement poser nos valises à Manali.

Manali, c’est un gros village, composé maintenant à 80% de voyageurs, mais quasiment que des voyageurs « petit budget » ! Pas d’hôtel 5 étoiles dans le coin, que des petites guest houses. Manali est situé dans une région de où le cannabis pousse à l’état sauvage. En conséquence de quoi l’usage est toléré ! Allez interdire un produit qui pousse naturellement. Pas facile… En tout cas, cela donne un atmosphère globale très cool avec toutes les nationalités représentées et encore et toujours un tourisme développé et donc de quoi satisfaire nos estomacs ! Nous avons goûté ici nos premiers spaghettis alla bolognese… Sauf qu’après avoir commandé, nous nous sommes intelligemment posé la question de la faisabilité d’un tel plat quand le pays interdit la consommation de bœuf… Ce n’est pas compliqué, il suffit de mettre du poulet… Malin, hein ? J’imagine la réaction des italiens en arrivant ici…

Manali dans les arbres
Manali dans les arbres

 

Conscients que nous n’avions pas fait tout ce chemin pour rien, nous avons évidemment réservé rapidement un trek de 3 jours dans l’Himalaya ! C’est absolument à faire ! De plus, étant en basse saison, nous avons eu la chance de n’être que tous les deux, accompagnés de notre guide népalais et cuisinier et d’un indien et ses 3 chevaux pour porter le matériel.

Nous avons passé 3 jours en pleine nature à monter jusqu’à 4 350m, à admirer des vues à couper le souffle aux levers et couchers du soleil, à jouer avec des moutons, des chevaux, des chèvres, à goûter plein de spécialités indo-népalaises, à se prélasser au bord d’un lac d’altitude, et le tout sous un temps presque parfait !

Bon pour les côtés négatifs, on peut quand même citer le fait qu’on a galéré niveau respiration en montant, les moustiques, l’énorme orage qu’on a pris une fin d’après-midi et surtout les températures négatives pendant la nuit… on avait un peu zappé qu’il pouvait faire froid et nous n’avions donc pas de fringues en conséquence. Mais pas de quoi altérer le bonheur d’être dans un environnement pareil !

Article nord de l'inde-11
Non, non, ce n’est pas un montage

 

Le 3ème jour, retour sur Manali après 1700m de dénivelé négatif en pure descente (un cadeau pour les genoux d’Albane) avec des images plein la tête ! Une dernière journée à Manali et nous voilà partis pour notre dernière étape indienne, mais pas des moindres, le Taj Mahal !

Une fois de plus un voyage long et éprouvant : 20h de bus jusqu’à Dehli et 3h de train pour arriver en soirée à Agra. Premier aperçu de la merveille depuis le toit de notre guest house, nous nous couchons tôt pour admirer la chose au lever du soleil.

Réveil à 5h du matin, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée… il paraît que le taj (oui, on est devenu intimes) a une couleur particulière aux aurores.

En toute honnêteté, nous étions sceptiques sur l’intérêt de ce déplacement et avions peur du piège à touristes… Et bien nous avions tort, c’est cher, certes, mais ça vaut clairement le coup. C’est splendide et unique.

Fin de l’article version Marc : Y’a pas à dire, plus tard, quand je serai mort, je voudrais qu’on me mette dans une tombe comme celle-là ! Qui a dit mégalomanie ???

Fin de l’article version Albane : Quand je serai grande, je voudrais que Marc me construise le même palais…

La merveille !
La merveille !
Les merveilles !
Les merveilles !

 

Et voilà comment s’est terminé notre périple indien. Sur de belles images (on oubliera aisément Calcutta et les 26 dernières heures de train indien, pour attraper notre avion pour la Thaïlande) et une expérience que nous n’oublierons pas de si tôt ! Même s’il n’est pas certain que nous retournerons en Inde pour 3 semaines de vacances. Quoique, peut-être avec un budget triplé…

Tic et Tac (presque) sur le toit du monde !
Tic et Tac (presque) sur le toit du monde !

PS : évidemment, si vous voulez plus de photos, vous pouvez toujours aller voir !

 

3 558 réponses à “Pour en finir avec l’Inde !

  1. Qui a eu la chance de voir le Taj Mahal aura succombé aux charmes de cette merveille et oublie le reste, mais nous préférons la version d’Albane à moins de finir la construction du Taj noir sur l’autre rive……..
    Bisous et profitez bien